Comment financer ses travaux de rénovation ?

Pour réaliser des travaux de rénovation sur votre résidence, vous avez une multitude de possibilités qui s’offrent à vous. Vous pouvez contracter un prêt auprès d’une entreprise ou d’une banque. Vous avez également la possibilité de profiter de diverses aides de la part de l’État. Aujourd’hui, faisons un focus sur tous les moyens de financement que vous pouvez utiliser pour vos travaux de rénovation ainsi que les conditions pour en profiter.

Le prêt universel

financer-les-renovationsCe prêt vous permet de financer vos travaux de rénovation si ces derniers visent à augmenter le potentiel écologique de votre résidence principale. En d’autres termes, si vous souhaitez réduire votre consommation d’énergie, vous pouvez demander cette aide. Pour obtenir le prêt universel, vous devez réaliser au minimum deux types de travaux figurant sur une liste établie par une entreprise agréée. À noter qu’il s’agit d’un crédit à taux zéro et qu’il peut aller jusqu’à 30 000 euros. La durée de remboursement quant à elle peut aller jusqu’à 10 ans, voire 15 ans pour les travaux les plus lourds. Pour rembourser rapidement le prêt, vous pouvez travailler pour 2 employeurs. Attention à ne pas tomber dans le piège des jeux de hasard pour essayer de rembourser un crédit. Une personne nous racontait qu’elle avait misé beaucoup d’argent sur ce site, puis s’était retrouvée dans une situation délicate.

Les prêts d’entreprise

pret-edfEDF ainsi que GDF-Suez proposent des crédits spécifiques aux ménages qui veulent réaliser des travaux d’optimisation énergétique comme l’installation d’un appareil de chauffage écologique. Les conditions d’obtention dépendent du type de travaux que vous souhaitez réaliser. À noter également que chaque entreprise possède ses propres montants plafonds et ses propres taux. Le prêt octroyé par EDF par exemple, connu sous le nom de prêt « Travaux bleu ciel », varie de 1 500 euros à 75 000 euros à un TEG de 1,79 % à 4,90 %. Celui de GDF-Suez, connu sous le nom de prêt « DOLCE Vita », quant à lui varie de 1 500 euros à 21 500 euros à un taux compris entre 1 % et 4,99 %.

L’ANAH et l’ASE

aide-de-l-anahL’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH propose des aides aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux sur leur logement. Le montant octroyé varie en fonction du type de travaux à réaliser ainsi qu’en fonction des ressources financières imposables de chaque ménage. Les aides peuvent toutefois aller jusqu’à 35 % du montant total des travaux.

L’Aide à la Solidarité Ecologique quant à elle est accordée aux personnes avec de faibles revenus. Elle concerne uniquement les travaux d’optimisation énergétique réalisés sur une résidence construite après le 1er juin 2001. Elle s’élève à 25 % du montant total des travaux si ceux-ci sont réalisés sur votre résidence principale. En revanche, si vous souhaitez rénover une résidence secondaire pour la mettre en location, l’aide passe à 35 % des dépenses totales. L’ASE peut aller jusqu’à 3 000 euros pour les propriétaires occupants et à 2 000 euros pour les bailleurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *