Comment lustrer son parquet

Afin d’en protéger le bois et de donner un coté esthétique à votre parquet, le cirer est le meilleur encore moyen. Vous pouvez le faire vous-même, tous les 6 mois à un an, mais il faut respecter toutes les étapes.

Préparation du parquet avant cirage

Avant le cirage, il faut commencer par préparer le parquet. Cela consiste à combler les trous et les fissures avec de la pâte à bois, puis de laisser sécher, à vérifier s’il y a des clous qui dépassent et enfin à poncer sur toute la surface du parquet.

Application du fond dur

Une fois le parquet bien préparé, passer à l’application d’un fond dur, un produit utilisé comme sous couche. Il permet de combler les pores du bois et de protéger le parquet d’éventuelles taches de liquide. Le dosage du fond dur est indiqué sur le produit. On obtient un meilleur résultat si on l’applique avec un pinceau souple en 2 couches espacées de 24h de séchage. Il est impératif d’aérer la pièce pendant le séchage et d’éviter d’y fumer, le produit étant inflammable.

Application de la cire proprement dite

C’est enfin le moment de cirer le parquet. Vous avez le choix entre 3 types de cire : la cire liquide mélangée avec un solvant, la cire solide à faire fondre au bain-marie et l’encaustique qui est pâteux. L’application de la cire liquide se fait à l’aide d’une brosse, tandis qu’il vaut mieux utiliser une mèche en coton pour une cire pâteuse. L’application doit se faire en commençant par la partie opposée à la sortie de la pièce. Il faut attendre 24h de séchage après la première couche avant d’entamer une deuxième. Laisser sécher à nouveau pendant 24h, puis terminer en lustrant le parquet à l’aide d’un chiffon de peau de mouton ou de laine. Il est nécessaire d’attendre au moins 48h après toute l’opération avant de marcher ou de poser les meubles sur le parquet pour éviter de le rayer.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *